Trouver un appart à New York

Ça y est, vous avez votre précccciiiieux en main, votre billet d’avion et vos valises sont bouclées… Reste à savoir où les poser !

Vous commencerez des mois à l’avance à zieuter les offres sur le net, sauf que New York est une ville qui bouge et que personne ne vous réservera une chambre plusieurs mois/semaines à l’avance.

Il faut donc chercher une fois sur place.
Bon courage!

Pour éviter de loger sous les ponts (Et c’est pas ça qui manque à New York, mais bon !), vous aurez pris soin de réserver une auberge de jeunesse ou un hôtel pour votre première semaine.
Ou vous avez la chance, comme moi, d’avoir une amie en fin de stage qui propose de vous héberger quelques jours le temps que vous trouviez…

Plusieurs sites vous proposent des logements, mais avant tout, il faut établir son budget.

Vivre à NY, c’est cher. Vous trouverez assez facilement des annonces pour colocations, mais comptez environ entre 900$ et 1200$ par mois pour une chambre.
N’oubliez pas de regarder le quartier dans lequel vous voulez concentrer vos recherches.

Soit vous passez par des annonces en lignes, soit vous ne vous prenez pas la tête et vous passez par une agence. Personnellement, j’ai tout fait moi-même et, vous allez le voir, assez facilement.

Tout d’abord, je me suis rendue sur la fameuse Craiglist ainsi que sur un groupe Facebook proposant tous les jours plusieurs annonces logements.

Un mot d’ordre une fois sur place : visitez !

N’oubliez pas que vous devrez « vivre » ou du moins cohabiter avec le reste de la colocation, donc autant faire en sorte que cela ne gâche pas votre expérience dans la Big Apple.

Mon budget : $1000. C’est déjà pas mal et, pour une petite européenne, cela me paraissait énorme. Or pour ce budget, on se rend vite compte que le choix est limité.

Le décor planté, je passe à la pratique : les visites.

Après plusieurs contacts via la Craiglist, je m’en vais visiter une « chambre » sur la 116th.

Quartier animé, immeuble ultra nickel, doorman, salle de sport, parc privatif… La fille me vend du rêve ! En effet, quand j’arrive, tout est tel qu’elle me l’a décrit. Sauf la « chambre ». Qui n’en n’est pas une.

Un paravent dans le salon, un matelas par terre, une table de nuit sommaire et l’appellation « chambre » est donnée.
« Je n’utilise presque jamais mon livingroom » tente-elle de me rassurer.
Mais non, ça va pas le faire. Autant le luxe de l’immeuble est tentant, autant dormir dans le salon de chez quelqu’un n’est vraiment pas pour moi. Surtout pas pour 6 mois !

Next ! Après deux autres visites qui se sont soldées par l’absence totale du proprio au rendez-vous, je dégotte un autre plan, via le groupe de Facebook.
Une française s’en va et propose sa chambre dans East Village. Un quartier vivant et jeune que j’aime beaucoup.

Quelques échanges et quelques photos plus tard, je suis convaincue et je m’en vais rencontrer la propriétaire. Il n’y a que deux chambres, je serais donc seule avec elle et je mise beaucoup sur la bonne entente.
Première impression plutôt bonne, l’appart est vieillot mais spacieux. Assez bordélique mais la fille m’explique qu’elle revient de voyage et qu’elle compte tout réaménager. Elle a deux chiens, des chihuahuas et vivre avec des animaux m’enchantent. La chambre est spacieuse.
Banco, je tente !

Là, ça se complique… Dès le deuxième jour, pas de réaménagement en vue.
Elle m’annonce que son petit ami pense venir la rejoindre en septembre.
Une salle de bain à la propreté douteuse et je n’ose même pas utiliser la cuisine. Je ne le sens pas.

De plus, la proprio insiste pour que je lui donne le deposit (caution) en cash dans la journée. Je rentre du boulot pour sentir une douce odeur de marijuana dans le couloir, des bruits suspects au deuxième, et pour découvrir que les gentils petits chiens ont baptisé la salle de bain d’odeurs pour lesquelles je n’ai aucun doute !
Pas beaucoup de communication avec ma « colocataire/propriétaire », je mange dans ma chambre avec mon ordi.

Une voisine m’interpelle et me dit de me méfier de cette personne, il se pourrait qu’elle ne soit pas très honnête…

Ok, ni une, ni deux, je prends la première annonce sur craiglist et j’organise mon déménagement.

Je trouve, en un clic, une chambre dans East Harlem (là où je souhaitais rester au départ), grand loft avec 4 autres colocs (déjà plus sympa). Le proprio est jeune et dynamique, je signe direct. Un contrat, un chèque, tout cela me semble déjà plus correct.

Deux jours plus tard, j’ai déménagé et j’ai oublié cette petite mésaventure pour me plonger dans ma vie new-yorkaise.
Une colocation sympa avec qui j’échange beaucoup, on mange ensemble, on prend l’apéro, le quartier est vraiment bien et je m’y sens chez moi.

Au fil du temps, nous devenons une vraie petite famille… Je ne pouvais rêver mieux !

Pour conclure, je dirais que tout va très vite à New York. Si vous ne le sentez pas, déménagez. C’est la ville de tout les possibles et trouver une bonne colocation… C’est possible!

3 petits conseils :

VISITER, toujours. Propreté, transports, facilités, quartier,…
SIGNER quelque chose : un contrat, un chèque, une preuve écrite de votre deposit
POSEZ vous des questions : est-ce que le quartier me plait, est-ce que je me sens bien dans cette chambre, est-ce que le courant passe avec le/les coloc(s) présent(s), …

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: