Un bar pour femmes enceintes à New York

Je viens de tomber sur l’article du New York Post (ICI) concernant
l’ouverture du premier bar pour femmes enceintes à New York…
Despicable-Me-what-gif

J’entends d’ici les mères personnes choquées, « Non mais ils sont dingues, çavapaho! » .

tumblr_n1eqnyk4p51r2tuixo1_400

Bon, pour ceux qui ne l’ont pas vu, reprenons l’info:

Un bar nommé Gestations (ça ne s’invente pas!) annonce son ouverture imminente dans East Village. Un bar dédié…aux femmes enceintes! Son slogan est simple:
You’re drinking for two now” (Vous buvez pour deux maintenant). Ok, on peut être choqué car à première vue, ils inciteraient les femmes enceintes à boire… Mais à boire quoi?
Il se dit que le bar n’a pas fait de demande de licence pour vendre de l’alcool… Alors tout ce ramdam pour un bar à jus, c’est possible?
10670010_1575605219327109_7954756428863042044_n

En tout cas, question marketing, à l’heure où il faut « faire le buzz » pour se faire remarquer, cette campagne douteuse? a tout à fait trouvé sa place!
Avec des slogans gênants comme celui annoncé sur Twitter: »The bigger the belly, the more you can drink. True for men and pregnant women. #gestationsny » (Plus gros est le ventre, plus tu peux boire. Vrai pour les hommes et les femmes enceintes ») on peut dire qu’ils font parler d’eux. N’est-ce pas le but de toute publicité, à la base?
Reste à déterminer le degré de bon goût là-dedans!
tumblr_mh57b4i3Gc1ql5yr7o1_500

Comme le souligne Vocativ (ICI), cette publicité pourrait tout aussi bien être un hoax (Hoax est un mot anglais qui désigne un mensonge créé de toutes pièces.) pour attirer les badauds.
Entre indignation et curiosité, il se pourrait très bien qu’une foule de gens se rendent à l’adresse indiquée… « Juste pour voir« .
Preggers-Bar_024160155431

Personnellement, avec les infos qu’ils ont dévoilé, je ne vois pas vraiment cela comme un « bar » à proprement dit. Plutôt un endroit où vont pouvoir se retrouver les femmes enceintes pour parler épisios, jambes lourdes ou montées de lait. Un lieu peu plus fun qu’un salon de thé, quoi!.
pregnantbreakdancing
On n’y vendrait pas d’alcool et les en-cas seraient adaptés à l’appétit et aux envies diverses et variées des femmes enceintes.
Ils jouent évidemment sur l’ambiguïté (appeler cela un « bar », parler de « boire plus »,…) et c’est surtout cela qui dérange car au final, personne ne sait réellement ce qu’il y aura dans ce « bar »?

Le concept vous choque-t-il? La campagne de pub a-t-elle dépassé les limites?
Ou pour vous, cela est-il juste un bon coup de marketing à prendre avec humour?

Rendez-vous le 25 octobre dans East Village pour connaître le fin mot de l’histoire!
Et comme ils l’annoncent: “visit us on October 25 at 504 East Fifth Street before that water breaks.” (« Rendez-nous visite le 25 octobre au 504E 5th Street avant de perdre les eaux! »)

Advertisements

Partir au soleil en hiver? Non, merci…

Je vais probablement défrayer la chronique mais

J’aime l’hiver !!!

tumblr_mtjwwakTBH1ri86b6o1_500

J’aime quand le soleil se couche tôt et nous plonge dans une ambiance feutrée, quand les lumières tamisées nous accueillent alors que le froid sévit à l’extérieur, j’aime m’emmitoufler dans une grosse couette avec un thé bouillant ou prendre un bain après avoir frissonné sous un vent piquant.
tumblr_mday3cFZki1rk3yyao1_500

Alors pour moi, partir en vacances en hiver, oui mais pas au soleil !
Je ne suis déjà pas vraiment une fana du soleil en temps normal…

J’aime tellement cette ambiance que, si j’ai l’occasion de partir en hiver, je vais privilégier des endroits où c’est justement l’hiver.
Où la saison est marquée, où il y aura de la neige pour s’accorder aux décorations de fin d’année, où il fera bon enfiler des grosses boots fourrées pour faire crisser la poudreuse sous nos pas.

tumblr_inline_muv4xax2Ts1qcf5km
L’hiver, c’est aussi Noël, les fêtes, l’ambiance si particulière à cette période de l’année,les lumières,se pelotonner à deux, la laine, les gros pulls dans lesquels se perdre, le froid sur le bout du nez, …
Bref, vous avez saisi: je suis fan.

Pour moi, prendre mon maillot en décembre n’a pas vraiment de sens.
???????????????????????????????
Je ne me sentirais pas à la bonne place car j’aime les traditions. J’aime me dire qu’en été il fait chaud (oui, bon en Belgique, ça se discute!), qu’en automne les feuilles tombent et qu’en hiver, il fait froid.
Ce serait comme aller skier en juillet.

J’ai eu l’occasion d’aller à Santa Monica en février. J’avoue que me trouver sur la plage, sous le soleil, et en février, ça m’a fait vraiment bizarre.
529717_10200344910079056_225506493_n
Bon, il ne faisait pas ultra chaud mais il faisait trop beau que pour me croire en février.

A New York, par contre, j’ai pu avoir un vrai hiver. Comme on sait que rien ne se fait à moitié là-bas, j’ai même pu me « balader » sous un -20°c, l’écharpe remontée sur mon nez.
269552_4968810731755_832054057_n
Cette année, on pense sérieusement à se faire un petit trip au Canada.

Comme ici, les saisons sont de moins en moins marquées vive le réchauffement climatique (10°c en août, 28°c en octobre et 0 jours de neige en décembre), j’aime retrouver ces repères ailleurs.

Alors Hawaï, Miami ou Djerba… Pas pour moi ! Du moins, pas en hiver.
632335-christmas-beach-holiday

Et vous, la plage et les cocotiers en décembre, ça vous parle ?

Dans l’univers du tatouage…

Nous y avons plongé ce dimanche lors de la convention Tox Cit’Ink à Liège. Une convention rassemblant de nombreux artistes-tatoueurs belges et étrangers.
10574487_10204107947752646_6677132782073715029_n

C’est un univers qui connait un nouvel essor aujourd’hui. Exit les tattoos réservés aux bikers et aux marins, c’est désormais un art à part entière à la portée de tous.
A la portée de tous car il se décline en autant de styles qu’il n’y a de tatoueurs. Chacun peut y trouver son compte, …

Mais attention, j’aime préciser que le tatouage est un art. Vous porterez sur vous une oeuvre de petite ou grande envergure, mais une oeuvre tout de même. Il est alors important, voir primordial, de respecter le travail de l’artiste en le laissant exprimer sa créativité sur votre peau.
Il s’agit d’une réelle collaboration entre vos idées et son art.

Bien évidemment, un tatouage est unique et représente ce que vous êtes, c’est à vous de le choisir; mais il le sera d’autant plus si vous laissez un peu de liberté à votre tatoueur. En effet, on ne compte plus les symboles « infini » ou les « oiseaux qui s’envolent »… Bonjour l’originalité!
D’ailleurs, un certain nombre de tatoueurs pros refuseront tout simplement de « recopier » un tel modèle.
Reprendre un nouveau souffle ne signifie pas devenir un phénomène de mode.
Celles et ceux qui font des tatouages par « effet de mode » risque vite d’en être lassés. La mode passe…

A la convention Tox Cit’Ink, j’ai pu découvrir une belle palette de style différents. Tantôt graphiques, tantôt figuratifs, souvent sombres, parfois légers, sur les mains, les cuisses ou le dos; parfois sur le visage ou sur le cou, le tatouage devient habit, bijoux.
Toujours accompagné d’un style propre au tatoué (et au tatoueur).
10534203_10204107948272659_6964421461730347307_n

C’est un monde passionnant de passionnés.
10676113_10204107948632668_3979581169586482125_n

Si vous avez l’occasion de vous rendre à une telle convention, je vous le conseille vivement! Cela vous permettra très probablement d’élargir vos idées (parfois souvent préconçues) sur cet univers.
Rencontrer des tatoueurs et des tatoués pour échanger avec eux sur cette singulière passion qui perdurent depuis des décennies.

La télé américaine

En revisionnant quelques passages d’émissions de télé US, j’ai découvert POURQUOI on en devenait accro!

Ce n’est pas faute d’y avoir trouvé des défauts: les publicités interminables, les téléréalités douteuses, … Mais il y a quelque chose qu’ils ont et nous pas.
gameboy-mod-10
Indéniablement.

Premier jour à New York, après avoir arpenté Time Square, mangé une slice de pizza, me voilà de retour à l’hôtel. J’ai fait ce qu’on fait tous: j’ai allumé la télévision.
1918935_1244469185544_1588686_n

Là, j’ai l’impression d’être moi-même dans une série; toutes les chaines d’où proviennent mes séries préférées et dont j’ai si souvent entendu parler sont à portée de zap : ABC, CBS, NBC,CNBC,PBS, MSNBC,ABCDEFG (non, celle-là, j’invente, ne cherchez pas!),…

Je m’arrête sur une émission qui me semble familière.
Un plateau, un pupitre au centre, deux familles qui s’affrontent à coup de questions,… Vous avez trouvé? Il s’agit bien de la version US de « La Famille en or« .
SAUF QUE, je vais rapidement le découvrir, c’est une toute autre ambiance qui nous est proposée ici!

Une-famille-en-or_portrait_w858
Là où Patrick Roy (désolée les jeunes!) pose sa question tout en sobriété, où les candidat(e)s sourient à peine, où le public applaudit gentiment et où les explosions de joie sont dignes de celles d’une maison de retraite; Steve Harvey est entouré de deux familles aux personnalités bien marquées, les candidats hurlent leurs réponses, sautent de joie, font trembler la foule et crient à tue-tête en cas de bonnes réponses!
Le présentateur lui-même est survolté, présentant le show comme un pasteur qui clame la bonté de Jésus Christ Notre Seigneur!

steve-harvey-family-feud

On en oublie les questions, on regarde, d’abord étonné d’un tel engouement pour ce jeu, ensuite amusé et très vite accro au spectacle.

Car c’est un véritable show aussi bien du côté du présentateur (ce qui semblerait normal) mais aussi du côté des candidats!

Triés sur le volet ou non, mais en tout cas parfaitement formatés pour l’audience, ils nous offrent cette vision de l’américain typique enjoué, passionné (quel que soit l’enjeu), exubérant et drôle!
Calulé? Certes(-ainement), car le candidat américain rit à gorge déployée à TOUTES les vannes de l’animateur, ses mimiques dignes de Jim Carrey, son rire ou son faux air choqué face à certaines reponses. Mais il n’y a rien à faire, on est « prit dedans« !

Alors oui, la télé américaine à mille défaut que je me passerai de citer car on les connais tous; notamment ce sentiment de frustration intense lorsqu’on regarde une série qui se coupe toute les 4 minutes pour faire place à une page de publicités d’environ 10 minutes.
Il est alors très facile de dire qu’on a passé sa soirée à regarder une série. Plutôt un épisode.
ADS_TV

Il y a là aussi une grande différence!
Quand chez nous, on nous propose un petit déjeuner en famille (avec les grands-parents et l’ami Ricoré), outre-Atlantique, les acteurs des publicités sont surexcités d’essayer de nous vendre quelque chose!
Quand il s n’utilisent pas des stars qu’on adore tous, des personnages de cartoons super cute ou encore des moyens de grosses productions hollywoodiennes;
il suffit de visionner les pubs Pepsi ou pour le Super Bowl par exemple!

Société de consommation, oui. Mais bon,… ils vendraient du lait à une vache!
3910734425_7a39250b7f

Alors la télé américaine, non ce n’est pas ce qu’il y a de mieux. Mais il faut avouer qu’ils sont choppé un truc qu’on a encore du mal à saisir ici.

9/11 Memorial- New York, pour ne jamais oublier.

Le 11 septembre résonne différemment depuis 2001. Nous avons tous en tête ce qu’il s’est passé à New York ce matin là.
DSC_0750
Une page tragique de l’Histoire est écrite en lettre de sang et de cendres.

Je n’ouvrirais pas le débat sur les religions, les communautés, la haine d’autrui,le complot/pas complot,… Ce drame va au-delà de ça. Il a touché des millions de gens, de près ou de loin.

Aujourd’hui, il est temps de se souvenir.
DSC_0759

Pour ce faire, nous avons eu l’occasion de nous rendre au Mémorial dédié aux victimes du 11 septembre. Un lieu empreint d’émotion aujourd’hui encore.
Ouvert à tous, il vous faudra toutefois obtenir votre pass préalablement sur le site du mémorial et vous présenter à l’heure indiquée.
Ce pass est gratuit mais un don de 5$-10$ est conseillé.
Le musée quand à lui est payant (24$).
Infos ici:
VISITER LE MEMORIAL

Ensuite, après avoir passé vos sacs au scanner et avoir parcouru la centaine de mètres qui vous sépare du lieu des attentats, vous vous retrouvez face aux bassins. Deux immenses fontaines là où se trouvaient les Twin Towers. Au nord, tout en brillance, la Freedom Tower se dresse.
DSC_0749
DSC_0756

Sur le bord des bassins, vous pourrez y lire les noms des victimes, des fleurs ou des écussons sont déposé en hommage aux disparus.
DSC_0755
DSC_0757

Vous ne pourrez rester de marbre dans cet endroit. Vous êtes « là où ça s’est passé« . On ne peut pas ne pas le visiter à New York car il fait partie de la ville à l’instar des deux tours trônant jadis ici même.

Le Mémorial est là pour ne jamais oublier mais la Freedom Tower est là pour nous rappeler qu’il faut toujours pouvoir se relever de ses cendres. Une fierté pour la ville, un hommage, une (nouvelle) preuve que tout est possible.
Il ne faut jamais cesser d’y croire.
DSC_0766

Cupcakes chocolat-violette

Le cupcake est THE pâtisserie new-yorkaise par excellence. Ce petit gâteau est léger et tellement cute qu’il séduit un peu partout désormais.

J’aime beaucoup en faire mais je reste généralement dans les classiques vanille-chocolat…

181490_1770091365770_5364386_n

J’ai donc décidé de me lancer dans une version chocolat-violette! Yummi!

RECETTE (pour 10 cupcakes)

Ingrédients:
– 50gr de beurre mou
– 40gr de sucre
– 1 oeuf
– 40gr de farine pour pâtisserie
– 15cl de lait à température ambiante
– Levure chimique (une cuillère à café bombée)
– 30gr de cacao maigre

Pour le topping:
– 200gr de beurre
– 100gr de sucre en poudre
– Sirop de violette
– Colorants alimentaires

1/ Battez le beurre bien mou avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
IMG_0100

2/ Ajoutez l’oeuf et battre à nouveau

IMG_0101

3/ Dans un récipient à part, mélangez la farine, la levure et le cacao. Tamisez le tout dans la préparation et bien mélanger.
Astuce: Mélanger à la maryse pour un rendu plus aéré.
IMG_0102

4/ Votre préparation va pourtant vous sembler compacte… C’est à ce moment, que vous ajoutez le lait afin d’alléger le tout. Toujours en mélangeant avec votre maryse.
IMG_0103

5/ Remplissez vos moules en papier à moitié.
IMG_0104
Et c’est parti pour 17 minutes à 180°c
IMG_0107
Avec la pointe d’un couteau fin, piquer vos cupcakes. Si le couteau ressort propre, ils sont prêts!
Laissez les bien refroidir et commencez la crème au beurre.

Battez le beurre mou avec le sucre glace. Quand le mélange a bien blanchi, incorporez le sirop de violette.

Là, c’est à vous de goûter! Attention, le sirop est sucré donc allez-y mollo et ajustez au fur et à mesure et selon vos goûts.
Il est également conseillé d’utilisé de l’arôme de violette.

Ajoutez ensuite les colorants (bleu+ rouge = mauve, là aussi, allez-y doucement sur la couleur)

Remplissez votre poche à douille et , lorsque les gâteaux sont bien refroidis (sinon votre topping va fondre!!), décorez vos cupcakes.
IMG_0110 Comme vous le voyez, je n’avais plus de colorant rouge…

Décorez avec un bonbon à la violette et dégustez!

Bon appétit!

Recette de bagels comme à New York

Décidémment, je tiens mes promesses en ce moment! Voici donc…Tadâââm…

Ma recette (étape par étape) des bagels comme à New York

INGREDIENTS:

(Recette pour une dizaine de bagels)

– 750gr de farine à pain

– 3/4 sachet de levure instant (Vahiné)

– 4 bonnes cuillères à café de sel

– 380ml d’eau tiède

– 2 grosses cuillères à soupe de mélasse ou sirop de malt (j’ai utilisé du sirop de sucre)

– 30ml d’huile d’olive

1/ Mélanger les ingrédients secs d’une part et liquides d’une autre part.
J’ai utilisé une carafe pour les liquides.

1661999_258065301026959_1180780479_n

2/ Incorporez les liquides bien mélangés (la mélasse doit être bien diluée dans l’eau tiède) et pétrissez pendant 10 mn… minimum.

Tous les ingrédients doivent être bien incorporés.

1010417_258066804360142_133408411_n

Au bout d’une bonne dizaine de minutes, vous obtenez ceci.

1724937_258067214360101_1082738289_n
Une boule de pâte bien lisse (genre pâte à pain).

LE TRUC: Enfoncez votre doigt dans la pâte, si elle reprends sa forme, c’est bon

3/ Formez des boules de +/- 100gr

1622231_258067434360079_1625437508_n

4/Malaxez les en forme de boudins d’une vingtaine de centimètres…

Ce n’est pas évident, la pâte étant « élastique », elle a tendance à reprendre sa forme initiale…

1911672_258067544360068_1244807538_n

5/ Formez vos bagels en joignant les deux bouts. Utilisez votre main pour vous aider à créer un anneau en enroulant le boudin de pâte autour…

Idéalement comme ceci

Handrollingbagel
Mais comme vous le voyez, cela demande un peu de technique!!

1795530_258067877693368_129116371_n

Disposez les sur une plaque huilée, couvrez d’un linge propre et laissez poser 1h à 2H.

EDIT: Après avoir testé la recette, je vous conseille de les laisser un peu plus longtemps. Comme pour une pâte à pain, l’appareil doit bien monter et cela va jouer sur la légèreté de vos bagels.

6/Pocher ses bagels:

L’étape qui fera que vos bagels seront ou ne seront pas new-yorkais!(idéalement, il faut de l’eau de New York aussi, mais bon…)

Dans un récipient: diluer une grosse cuillère à soupe de fécule de pomme-de-terre dans 250ml d’eau froide.

Dans une casserole, remplie d’eau, ajouter deux cuillères à café de sel et deux grosses cuillères à soupe de mélasse (ou sirop de malt ou sirop de sucre).
1932267_258104494356373_1219133926_n

Mélanger la préparation à la fécule de pomme-de-terre dans la casserole et faites bouillir!

7/Plongez les bagels dans l’eau bouillante.
1 minute environ à l’aide d’un écumoir.
1781939_258105294356293_698805193_n

8/Badigeonnez légèrement de jaune d’oeuf (pour la couleur) et ajoutez votre garniture (ici, graines de sésame)
Déposez vos bagels sur une plaque de cuisson classique recouverte de papier sulfurisé.
1507014_258105411022948_565564726_n

Enfournez durant 25 minutes à 220°C

Enfin, sortez vos bagels du four et laissez-les refroidir!
1653652_258112974355525_1501191923_n

Ils se conservent quelques jours et peuvent être mit au grille-pain quelques minutes avant de déguster!

Bonne recette!

ASTUCES EN +:
– Pétrissez longuement, le temps de pétrissage déterminera la texture de vos bagels
– Laisser reposer jusqu’à ce que vous constatiez une levée visible de la pâte
– Laissez de larges trous au milieu. Si vos anneaux vous paraissent grand, en gonflant, ils vont se rétrécir et donner cette forme si particulière
– Comptez entre 20 et 25min au four en surveillant le dessous pour éviter qu’il ne devienne trop brun
1604555_258112921022197_1474044277_n

Previous Older Entries