American Horror Story… pourquoi c’est du génie

American Horror Story est une série qui relève du génie

American-Horror-Story-logo-wide-560x282

Pourquoi?

C’est un tout. Oui, je sais, c’est un peu facile comme explication… On va essayer de décortiquer tout cela.

Tout d’abord, l’idée des saisons totalement différentes les unes des autres. Différents lieux, différentes époques, toutes parfaitement reconstituées, mais des acteurs identiques qui endossent des rôles bien distincts.
J’ai aimé retrouver des acteurs dans d’autres rôles, le jeu n’en n’est nullement altéré et, bien que peu connu pour certains, cela montre la grande qualité du casting.

american-horror-story-season-one
Jessica Lange, récurrente dans toutes les saisons et tout simplement magistrale.

Il y a ensuite les univers.
Dans American Horror Story, on vient chercher en nous nos peurs les plus profondes sur des sujets pourtant déjà traités au fil des décennie.
C’est la grande force de cette série: aller chercher nos angoisses basiques et les tordre dans tous les sens.
La Maison hantée dans la première saison, l’asile glauque dans la seconde, on retrouve l’univers de la sorcellerie dans le troisième volet (sur lequel on passera l’éponge rapidement) et enfin, le Freak Show et son lot de facettes terrifiantes.
American-Horror-Story-Asylum-banner

La bande son joue un rôle non négligeable dans le visionage de la série. Un générique angoissant sur des fragments d’images qu’on regarde d’un oeil nous plonge directement dans l’ambiance. Le ton est donné avec la note.
On doit ce générique à Kyle Cooper et sa compagnie Prologue (également à l’origine du générique d’ouverture de la série The Walking Dead)

Des personnages forts. Les personnages de American Horror Story sont travaillés, ils ont un passé, une histoire bien ficelée que l’on découvre goutte à goutte au fil des épisodes de chaque saison.

On s’attache, on hait, on aime… Impossible de rester indifférents. Tous ont ce point commun de vies torturées, de passé difficile ou de secrets inavoués. Et tout cela va influer sur leur façon d’agir, leurs pensées, oscillant sur le rebord du précipice qui mène à la folie, à la destruction.

On ressent avec eux ce mince filet qui les retient dans une réalité toute subjective.

La dernière saison…
Pour moi, il va se passer tellement de choses ici que nous pouvons dire que cette saison révèle au grand jour tout le sombre génie de Ryan Murphy, le créateur.
10149562_10152260782008898_1175587204_o

Il a marqué un tournant dans la série en prenant un sujet comme celui des Freak Show des années 50. Il a choisit de nous faire peur avec tout ce qui nous donne déjà des frissons dans cet univers.

L’histoire est recherchée, il ne s’agit pas ici de vous montrer un Freak Show sur le petit écran, il y’a tellement plus derrière ces personnages difformes.

Notamment grâce à l’immense apparition du personnage de Twisty… Nous y voilà!

twisty-clown-ahsfx

Pour je ne sais quelle raison, beaucoup de personnes ont peur des clowns (moi la première!), et Ryan Murphy a précisément choisi ce personnage comme fil de cette saison.

Chacune de ses apparitions dérange, on le regarde d’un oeil mal assuré, on rallume la lumière…
On peut dire qu’il nous prends aux tripes (au propre comme au figuré!).
Et puis, il y’a ce quatrième épisode…

Twisty qui nous a effrayé a un passé, une histoire. Et le génie est d’avoir su retourner ce personnage en quelqu’un d’attachant, d’avoir su jouer avec nos émotions les plus extrêmes, passant de la peur à la compassion. La tristesse prend alors le pas sur la peur, l’horreur réelle supplante l’horreur visuelle.

Ce n’est pas tout! Ryan Murphy aime jouer avec ses fans…
Il a commence à révéler de plus en plus de détails sur les tenants et aboutissants de la série. Les saisons seraient toutes connectées entre elles!
Des indices apparaissent dans ce quatrième volet, par exemple avec l’apparition de l’un des personnage de la seconde saison (Soeur Marie-Eunice, interprétée par Lily Rabe, l’un de mes préférés de la seconde saison!!) .
lily-rabe-american-horror-story-asylum1

On n’a jusqu’alors jamais vu un acteur reprendre son rôle d’une saison à l’autre…

Que des questions, que d’interrogations, de suppositions,…
Les fans s’affolent sur la toile à coup de théories tantôt crédibles, tantôt complètement farfelues.
Quel sera le prochain coup de théâtre qui se cache derrière le rideau d’American Horror Story?

En tout cas, pour toutes ces raisons et probablement bien d’autres,

Cette série relève pour moi du pur génie et renouvèle le genre de série d’horreur.


Merci.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: