Les belges du Monde: Maureen à Manhattan

Difficile de raconter comment j’ai rencontré Maureen; via des amis en commun ici en Belgique, le contact s’est fait tout de suite et tout naturellement là-bas!

Notre première rencontre,je m’en souviens, je rentrais du boulot et elle était devant chez elle… On s’est saluée comme de vieilles amies qui font la causette sur le trottoir!
Le courant est passé tout de suite…
Entre belges à New York, il faut dire qu’on se comprends!

J’avoue qu’on n’a pas passé énormément de temps ensemble (malheureusement), la vie nous donnait à chacune un planning pas mal chargé! Et dire qu’on habitait à un bloc à peine l’une de l’autre!

Elle fut donc, tout naturellement une des « belges du Monde » à faire partie de cette petite série sur le blog!
1383265_10153399700690192_851501709_n

Le départ

Qu’est-ce qui t’a motivé à partir ? Départ à l’aventure ou bien préparé?

Préparé, j’avais trouvé un job sponsor et j’ai fais la demande d’ un visa de type «  trainee » (stage) à la Chambre des Commerces Belgo-Américaine.
La motivation de partir, je l’ai toujours eue. Depuis que j’ai 17 ans, je n’ai cessé de voyager… J’ai vécu 1 an en Ohio, 4 mois en Espagne, 5 ans à Dubaï.
10309757_10154192888190192_2720343015235816989_n

Quelle a été la réaction de tes proches lorsque tu leur à annoncé ton départ ?

Pas vraiment étonnés de cette décision vu mes précédentes expériences mais tout de même un peu anxieux de me savoir seule dans une grande ville tel que New York City.

Sur place

Quel poste occupes-tu ?

Je suis seconde Assistante de l’Ambassadrice de la Mission Permanente de la République des Seychelles auprès des Nations Unies. Un travail passionnant où j’ai la chance d’être entourée d’une équipe vraiment chouette.

Depuis combien de temps es-tu sur place ?
3 ans

Comment s’est passé l’intégration dans le pays ?

Bien malgré que tout va à une vitesse incroyable, on n’a pas le temps, on court… «The New York minute » c’est éreintant ! On est littéralement happé par ce rythme.
Et puis on s’habitue, on s ‘adapte et on finit par pester sur les touristes qui marchent lentement sur les trottoirs, en oubliant parfois que l’on était l’un d’eux au début…
On finit par calquer son rythme de vie sur celui de la ville.
10407028_10154787554310192_5350214503843127529_n

3 choses que tu as adoré dans ton pays d’expat ?

La diversité des nationalités, on peut rencontrer des gens de tous horizons ici. C’est un melting-pot culturel très enrichissant. Toutes ces communautés cohabitent sans soucis à New York.

Tout reste ouvert tard, pas besoin de se presser pour faire ses courses avant 19h. Idem pour le shopping, les magasins ont tendance à fermer bien plus tard qu’en Belgique… Mais ils ouvrent également plus tard.

Enfin, le nombre de transports en commun qui fonctionnent nuit et jour. Pratique pour arpenter la ville rapidement. New York est particulièrement bien servie par le métro, le réseau est assez large pour vous emmener presque n’importe où et assez simple pour que tout le monde puisse s’y retrouver!

1 chose à laquelle tu n’arrives pas à te faire ?

Regarder le football américain assise dans un bar ! Je ne comprends toujours pas les règles de ce sport.(lol)

Par contre, c’est la folie ici pour les rencontres sportives, l’effervescence autour de nous, dans les bars sportifs, … C’est à vivre au moins une fois!
10483166_10154348221095192_2005681373497105075_n

A quelles difficultés as-tu été le plus confrontée ? 
(tous domaines confondus)

La location d’appartement, vu que je ne possède pas de réel crédit score en tant que expat, il a été assez difficile de trouver un propriétaire compréhensif !

Qu’est-ce qui te parait plus facile chez nous ?
(tous domaines confondus)

Le choix dans les produits de supermarché et le fait que l’on ne doive pas aller d’un supermarché a l’autre pour trouver du fromage à raclette, des saucissons ou encore de l’alcool et des cigarettes. Les magasins ouvrent plus tard mais ne sont pas pour autant mieux fournis !
Chez nous, tout est combiné dans un seul supermarché alors qu’a New York non.
Sans oublier qu’il faut ensuite remonter les courses, en metro SVP !

Quel est ton endroit préféré ?
Boat House, Central Park
loeb-boathouse-l Photo:http://www.centralparknyc.org

Quel quartier habites-tu ?
Hamilton Heights, à Harlem au nord de Manhattan.

Que souhaites-tu nous dire à propos de ce quartier, peut-être méconnu du tout public ?

C’est un quartier convivial mais ça reste New York, il faut toujours faire attention !
Mais c’est un peu le Soho de Harlem avec des cafés d’artistes avec free internet, cafés- magasins de vêtements, des restos branchés…
10947315_10155184127970192_3464600962524144365_n

10885186_10155184128165192_5060093650455616202_n

Il ne faut pas s’arrêter aux clichés et oser pousser la balade au-delà des quartiers cités dans les guides! Vous risquez d’être agréablement surpris…

Ce plat pays…

Qu’est-ce qui te manque le plus de Belgique ?

Les Prix ! Les locations « bon marché » pour de luxueux appartements ou carrément des maisons. Ici, la locations (et colocation) est très chère.

Le prix de la nourriture également… Difficile de bien manger pour pas cher à New York, les supermarchés proposent des prix particulièrement élevés pour le fromage, par exemple.
Ne pas automatiquement laisser des pourboires! Ici, le pourboire est d’usage partout : le coiffeur, le resto, les bars, salon de beauté, taxi etc… Au final, ça devient une vraie pompe à fric !

Quelle est la réaction des locaux lorsque tu expliques d’où tu viens ?

Pas grand-chose… Il n’y a que Paris qui compte, j’ai l’impression ! Il y a de plus en plus de frenchies ici, du coup, ils ont tendance à associer « parler français = être français »!

Connaissent-ils la Belgique ? Connaissent-ils Liège ?
Non, pas beaucoup. A part les personnes âgées, qui se souviennent de la 2ème guerre mondiale avec des lieux comme Bastogne, Waterloo etc…

Quel cliché ont-ils de la Belgique ? (les frites ?)
Non, ce sont principalement les gaufres qui sont associées à la Belgique!

Et toi, quel est le cliché que tu souhaiterais casser après tout ce temps sur place ? Parle nous un peu de la réalité de l’endroit…

New York ne se résume pas à Broadway, Time Square et Ground Zero…

Tout le monde ne vit pas dans des appartements luxueux comme dans Gossip Girl.
La nourriture dans les food-trucks ou les stands est très contrôlée, donc vous ne tomberez pas malade. Les gens ont parfois peur d’acheter leur repas dans la rue, mais c’es tellement courant ici qu’il n’y aucun soucis à se faire!
Brooklyn n’est pas juste un pont mais un super quartier à visiter !

La réalité de l’endroit : la semaine c’est métro-boulot-dodo, eh oui, même à New York!
Le weekend commence idéalement par un brunch et enfin profiter d’être à NY et continuer à visiter la ville de notre cœur sans jamais s’en lasser….

Un endroit à nous recommander?

J’aime beaucoup de 230 fifth!
J’aime aussi particulièrement un restaurant français: Le Mont Blanc où l’on peut manger de la raclette et des fondues.
Pour le brunch, je vous conseille Fred’s et Barking Dog!

MONT BLANC RESTAURANT – 315 W, 48th Street (8th Avenue)
FRED’S– 476 Amsterdam Ave.( Angle de la 83rd Street & Amsterdam Avenue)
BARKING DOG – 1678 3rd Avenue (94th Street)

Merci beaucoup Maureen d’avoir prit le temps de répondre à ces quelques questions! A très bientôt… Sur New York!
1472185_10152159382292650_1568778759_n

Advertisements

Pourquoi aller à New York ?

On voit de nombreux articles sur COMMENT aller à New York? Que visiter, comment s’organiser, …

Alors j’ai décidé de me pencher sur la question du « pourquoi y aller? ».
ny 056

1/ C’est abordable:
J’entends par là « plus abordable qu’avant », pour un prix raisonnable désormais, environ 8h de vol et vous avez traversé l’Atlantique.
Souvenez-vous de Jack Dawson (du Titanic)… Il n’y est jamais arrivé (le Titanic non plus, d’ailleurs).

Alors, vous voyez qu’on a tout de même certaines facilités aujourd’hui!

2/ On peut manger de tout,
partout, tout le temps. Hallal, casher, veggie, cuisine du monde, à Noël, à Hanouka,.. Peu importe!
Il y a tellement de communautés ici qu’il y aura toujours quelqu’un pour vous servir à manger pendant que d’autres fêteront Noël ou Новый год (Nouvel an russe)!
Idem pour faire ses courses, on peut faire les boutiques à huit heures du soir sans soucis!
Par contre, à huit heures du matin, tout est fermé. Rendormez vous.

3/ On s’y retrouve facilement: un quadrillage de rues numérotées, franchement, on vous mâche le boulot!

4/ Idem pour se déplacer: le métro, le taxi voir le vélo sont à votre disposition jour et nuit.

5/ Un contexte historique facile à comprendre:
New York est toute jeune dans l’Histoire de l’humanité. Apprendre son Histoire et son passé ne vous demande pas un Bac +5 en Histoire des civilisations.
Mais cela vous permettra certainement de mieux la visiter… Alors ouvrez vos bouquins!

6/ Pour soigner les petits bobos du quotidien: un petit mal de tête et hop, on file au Duane Reade s’acheter une boite d’Advil.
Idem pour les piqures, coupures, brûlures, maux de ventre, maux de pieds, maux de doigts…
Par contre, si vous commencez à voir la lumière, le tunnel et tout ça, allez tout de même consulter un médecin. (Je décline absolument toute responsabilité suite à ce point n° 6)

7/ On peut se faire une mani-pedi sans rendez-vous,
il suffit de pousser la porte d’un salon de manucure et pour 9 dollars, vos ongles sont soignés et peints dans la demi-heure.
Que demande le peuple Carrie Bradshaw?

8/ On peut y aller même sans parler anglais.
New York est touristique, du coup vous n’aurez aucun mal à vous faire comprendre (ou à comprendre) sur place.
Imaginez-vous deux secondes au Japon… Bon, vous voyez.

9/ Il y a toujours quelque chose à faire.
C’est la ville qui ne dort jamais mais aussi dans laquelle on ne s’ennuie jamais. Musées, spectacles, théâtre, croisières, cinéma, hélicoptère, shopping, balades, vélo, rollers, patins à glace, bars, parc d’attraction, marchés, expositions, …
Ou simplement prendre le temps de découvrir un quartier ou pourquoi pas, se découvrir photographe d’un jour.

10/ Une ambiance unique au Monde,
Parce qu’à New York, plus qu’ailleurs, on ressent ces influences venues des quatre coins du monde.
Confinées sur une île, ces petits bouts de Monde se côtoient pour vous offrir un dépaysement total. Le melting-pot, la diversité et surtout le savoir-vivre américain qui veut que chaque communauté cohabite sans soucis avec d’autres.

C’est ça l’ambiance unique que vous trouverez à New York. C’est POURQUOI il faut aller à New York.

Il y a bien dix mille autres raisons valables que je pourrais vous citer mais je m’arrête à dix… Pour aujourd’hui.

Rooftops à ne pas manquer à New York

J’avais déjà proposé cet article sur l’ancien blog mais à la demande, je le reposte ici! Bonne lecture et merci d’être toujours plus nombreux sur Ma P’tite Page Voyage!

(Comme toujours, retrouvez les liens utiles en bas de page!)

Le 230 Fifth

Le plus: La vue, aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur

Un incontournable car sa sur sur l’Empire est sublime. Maintenant, il est reprit dans pas mal de guides touristiques, vous risquez donc fortement de tomber sur plein de français qui parlent fort… Mais le lieu reste agréable malgré tout.
PHOTO 6

Terrasse en été ET en hiver grâce aux chauffages et aux peignoirs à disposition. L’intérieur propose lui aussi une belle vue, en cas de pluie.
L’ambiance y est agréable et cosy.

Press Lounge – Ink48

Le plus : la terrasse et ses fauteuils

P1050882
La terrasse de ce rooftop est plus qu’agréable au coucher sur soleil. La vue sur l’Hudson d’un côté et Midtwon de l’autre. Le soleil dardant ses rayons dorés sur les immeubles est un spectacle dont on profite avec un bon cocktail en main.
P1060403

The View

Le plus : La vue mais c’est tout

Pour moi, l’attrape touristes ! J’y suis allée avec d’anciens amis en 2012, nous avons été assez surpris après tout le bien entendu à propos de cet endroit.

Les prix sont exorbitants et l’ambiance ne casse vraiment pas la baraque. On nous a chargé 8$ par tête parce qu’il était plus de 20h, à trois avec un cocktail à 18$ chacun…
On est sorti de là libéré de 80$ !

La vue est assez stupéfiante et le concept de salle tournante vous permets une aperçu à 360°c. Cela dit, si c’est pour payer une attraction, autant aller à l’Empire State Building.
Vous ne pourrez pas vous asseoir ni prendre un verre mais au moins, vous économiserez quelques dollars pour un endroit qui en vaille la peine.

Le Mondrian Soho

Le plus : le cadre chic

Un cadre luxueux dans Soho pour un cocktail sur le toit. La vue y est superbe et l’ambiance chic donne le ton !
P1060067
Prévoyez de réserver et ainsi être sur la guest list.

De nombreux cocktails vous sont proposés et préparés devant vous par une sympathique barmaid.
Le top est d’y aller pour profiter du coucher de soleil, en été pour pouvoir rester à l’extérieur.
P1060066

Le Bain -Standard Hotel

Le plus : Les toilettes supers classes !

J’y suis allée deux fois et j’ai découvert deux ambiances différentes.
La première fois, il faisait bon et un bar était à l’extérieur, sur la terrasse. La vue sur Downtown d’un côté et sur l’Empire State de l’autre vaut réellement que l’on s’y arrête.

Nous y sommes retournés en décembre. Plus de bar à l’extérieur, nous nous sommes donc installés dans le bar du Bain.
De l’intérieur, nous avions également la vue sur l’Empire. L’ambiance est celle d’un bar/boîte mais comme nous y étions tôt, il faisait relativement calme. Vous pouvez y passer la soirée dans une ambiance boite de nuit…

The Haven Rooftop – Sanctuary Hotel

Le plus : la carte

En effet, n’étant pas situé très haut, la vue n’est pas aussi époustouflante qu’au 230.
Toutefois, nous y avons passé un excellent moment ! Le service est au top et la carte proposée est très fine.
Les plats sont servis de manière à pouvoir être partagés.
1526471_10152076788458808_1699853588_n
Le cadre est sympa, en hiver, le rooftop est transformé en chalet de montagne…

Le Pod 39

Le plus : être à l’extérieur en étant « à l’intérieur »

Un petit bar situé en haut de l’hôtel Pod sur la 39th. Vous vous retrouverez au centre d’une structure en briques très jolie qui vous donnera la sensation d’être à l’intérieur.
P1060085

De larges fenêtres aux hautes colonnes (sans vitre évidemment) vous proposent une belle vue sur l’Empire State Building.
P1060090
Ambiance plutôt calme en début de soirée. Le bar ne permets pas que l’on s’y attarde les jours de froids ou de pluie.

Je profite de cet article pour remercier une pote new-yorkaise de coeur qui m’a fait découvrir nombre d’entre eux et avec qui j’ai passé d’excellents moments à mon arrivée dans la Big Apple!

LIENS UTILES

230 Fifth
Press Lounge – Ink48
The View- Marriott Marquis Hotel
Mondrian Soho – Morgans Hotel
Le Bain- Standard Hotel
The Haven Rooftop
Pod 39

Montréal: Quelques adresses pour casser la croûte

Montréal est une ville à taille humaine. Qui dit ville, dit choix et diversité culinaire.
En effet, vous y trouverez toutes sortes de cuisines du monde: asiat’, US, frenchie, iranienne, mexicaine, veggie, …
Franchement, si vous ne trouvez pas votre bonheur, vous êtes difficiles.

Nous avions noté quelques restos à tester et notre ami montréalais nous avait également filé des bonnes adresses. Nous avons essayé de tester mais c’est surtout au fil de nos balades que nous avons découvert ces différentes adresses.

Retrouvez le récap et les liens utiles en fin d’article!

1/ A&W – Fast food
4501, Rue Saint-Denis à l’angle de l’Avenue Mont-Royal

Avis plus que mitigé sur cette chaîne! Nous nous y sommes arrêtés le premier jour.
Au cours de notre première promenade dans le quartier, nous arrivons au carrefour de la rue Saint-Denis et de l’avenue Mont Royal.
Un fast food nous fait de l’oeil… Je ne suis pas ultra fan des chaînes de fast food mais celle-ci est vraiment tentante.
On teste!

L’endroit n’est pas très grand et la propreté de la salle laisser à désirer. Toutefois, ça sent bon et les burgers ont vraiment l’air appétissants. Il y a peu de personnel, ils n’ont probablement pas le temps de renettoyer derrière chaque client…
Les hamburgers ont les noms des membres de la famille, du plus petits au plus grand en passant par diverses variantes.
IMG_0996

Rien à redire, les burgers sont bons et le prix est très abordables. On nous sert également des pintes de sodas ( à l’américaine) et les frites sont excellentes. Un bon point pour cette première.
10906488_10152919772133808_5219765073321000056_n

La deuxième visite dans cet établissement fut nettement moins amusante! J’ai tout simplement découvert de la moisissure sur mon burger… ragoûtant.
Je m’en suis rendue compte après en avoir ingurgité la moitié (avec la sauce, je n’ai rien goûté)!
Dégoûtée, je vais directement le rapporter au comptoir où l’on me rembourse sur le champs. Mais il ne m’en faudra pas plus pour bannir ce resto de ma liste.

Malchance ou réel soucis, je ne sais pas. Je n’ai lu que de bons avis et il y a toujours du monde.
A vous de voir…

2/Frite Alors! – poutines,frites
1710 Rue Saint-Denis – 680 Rue Sainte-Catherine Ouest – 1562 Avenue Laurier Est

Moi qui pensait qu’on ne pouvait pas faire de meilleures frites qu’en Belgique… J’ai au moins trouvé leur équivalent!
Le premier soir, il fallait que notre séjour débute en dégustant la célèbre poutine!

10689427_388577187975769_6454768062706271602_n
Ce plat typique composé de frites recouvertes de sauce brune (type gravy, sauce au jus de viande)… Difficile à définir.
Ce n’est pas très éloigné de notre « sauce lapin » mais sans le côté sucré. Des morceaux de fromage sans nom sont ajoutés. Ni très fondant, ni dur, plutôt comme du babybel.

Ho et puis zut! La poutine, ça se mange, ça ne s’explique pas!
10805786_388577211309100_1840735629679092498_n 1506934_10152919776743808_8192935924592233703_n

Un délice, un bon petit plat d’hiver que l’on trouve un peu partout. Copieux et revigorant avec le froid qui sévit, j’avoue qu’on en a mangé plusieurs fois…

Chez Frite Alors!, une chaine présente un peu partout dans la ville, les frites sont vraiment bonnes.
A l’intérieur, ambiance « Belge » et pour les nostalgiques, vous aurez également la possibilité de manger « une p’tite frite andalouse »!

3/Pizza Bella – Pizza
5161 Avenue Papineau

Ne vous fiez pas à la sonorité italienne du nom… Vous aurez droit à une bonne grosse pizza américaine. Les ingrédients sont toutefois très bons et généreusement servis.
IMG_1049

Beaucoup de commandes par téléphone, nous étions les seuls dans le restaurant! Mais la serveuse était très sympa malgré que, compte tenu du nombre de commandes, il ai fallu un bon moment avant d’être servi.
Au fait, une pizza pour deux peut être suffisante!

4/Marché de la Villette – Brasserie française
324 Rue Saint Paul Ouest

…Enfin, qui se veut française!
Après notre balade dans le vieux port, la faim est là. Beaucoup de restaurants mais aucun ne nous inspirent vraiment. Jusqu’à tomber sur la Marché de la Villette. On rentre, c’est bondé, il y fait bon mais bruyant. Le serveur nous place tant bien que mal à une petite table collée à celle d’une famille. Soit.

On se rends compte rapidement que nous sommes dans un bon resto de touristes! On se croirait presque dans ces attrapes-touristes en France, au pied de la Tour Eiffel… Chansons françaises tonitruantes dans les hauts parleurs, décoration originale mais l’appât du gain fait que les serveurs placent tous les gens qui entrent, du coup, on est tous serrés les uns contre les autres.

Les serveurs eux, sont débordés pour prendre les commandes, passer entre les tables et retenir ce qu’on leur demande. Ils gardent le sourire, néanmoins.
Nos plats n’étaient pas exceptionnels et chers. J’ai pris un croque monsieur… On m’a servi une tranche de pain avec une tranche de jambon et du fromage fondu par dessus. Très honnêtement, c’est un peu peu pour le prix demandé.
Le burger de mon mari était loin de se démarquer également. Pas vite servi mais vite mangé et vite parti!

5/ Saint-Viateur Bagel- bagels, salades
1127 Avenue du Mont Royal Est – 263 Rue Saint Viateur Ouest

Un incontournable, fidèle à sa réputation!
L’endroit n’est pas grand et toujours rempli. Par chance, nous avons été assez rapidement placé. La carte vous offre un large choix de bagels, accompagnés d’une soupe ou de salade.
IMG_1156

Je suis restée dans le classique (saumon) et mon chéri a prit celui à la dinde et bacon. Les bagels sont toutefois plus petits qu’aux US, nous étions bien contents qu’ils soient accompagnés d’une salade.
IMG_1160
1907369_10152919780208808_6428690004545959390_n

Conclusion: A ne pas manquer!

6/ Une crêpe? – Crêperie
425 Mont Royal Avenue Est

Envie de sucré? Ce petit resto vous invite à vous réchauffer avec une crêpe sucrée (ou même salée). Les crêpes sont consistantes et généreuses, faites minute.
Ambiance chaleureuse et confortable, bref: on s’y arrête volontiers! Sans oublier les chocolats chauds de taille impressionnante!
IMG_1147
IMG_1148

7/ L’Universel – Brunch
3630, Rue Saint-Denis

Très belle découverte! Conseillé par notre ami, nous avons été séduit par ce resto!
Le service est sympa et il y en a pour tous les goûts.
IMG_1199

Le café est servi à volonté et le jus d’orange frais pressé est délicieux… Mais très petit!
J’ai choisi les French Toast Strawberries et mon mari n’a pas résisté au déjeuner mexicain.
Les assiettes sont généreuses sans être excessives.Bon rapport qualité-prix.
IMG_1200
10920938_10152919781663808_998912717933991390_n

8/ Reuben’s Deli
1116 Rue Sainte-Catherine Ouest

IMG_1120

Bien qu’un peu touristique, nous n’avons pas été déçu par ce déli à l’esprit américain. Pour peu, on se serait cru à New York!
Nous sommes arrivés tôt (sur les coups de midi) et on donc été servi assez rapidement… En effet, une heure plus tard, c’était la file à l’entrée!

J’ai pris le burger Reuben’s, généreux et la viande était vraiment bonne! Nous avons également choisi la fameuse Smoked meat, servie entre deux tranche de pain avec de la moutarde. Le seul bémol était peut-être les frites, un peu trop industrielles.
IMG_1123
10888368_10152919779093808_6936325678202533491_n

Recap:

A&W
Frite Alors!
Pizza Bella
La Marché de la Villette
St-Viateur Bagel
Une Crêpe?
L’Universel
Reuben’s Deli

Et vous? Des bonnes adresses à nous conseiller?

Montréal: Balade au Mont-Royal

Premier jour. Enfin, nous pouvons profiter de la ville ! Il fait tout blanc suite à la récente tempête de neige et les températures annoncées sont celles que nous attendions !
C’est sous les premiers rayons du soleil que notre journée à commencé…
IMG_1002

Nous allons au Canada chercher l’hiver que nous n’avons plus ici, du soleil, un ciel bleu, de la neige et des températures négatives, il n’en fallait pas plus pour nous combler ce premier jour !

Comment s’habiller ?

Oui, il fait froid mais ça ne sert à rien de mettre 20 couches non plus! Il faut s’habiller intelligent.

Une sous couche « technique », qui doit à la fois vous tenir chaud et évacuer l’humidité (transpiration) si vous prévoyez de bouger. Attention de ne pas surenchérir! Même si vous n’avez pas l’habitude du froid,ou à moins d’être un trekker des neiges et de vous rendre dans le Grand Nord, rien ne sert d’aller acheter des sous-vêtements techniques pour des températures qui descendent sous les -20°c!

J’ai acheté le basique vêtement technique pour femme chez Décathlon et c’était bien suffisant pour un ressenti de -15°c.

Par dessus, la couche pour vous tenir chaud.
Cette couche peut être composée de plusieurs vêtements selon le froid auquel vous allez être confronté. Nous n’étions pas dans le Grand Nord non plus, donc j’ai porté un pull en coton épais + une polaire légère par-dessus.

L’avantage de la polaire, c’est qu’en fonction de l’activité, la polaire s’enlève et se roule en boule dans votre sac. Vous entrez dans un café ou dans un magasin, vous n’aurez pas l’impression de passer de la Laponie à la forêt tropicale (et ainsi transpirer et ressortir congelé).

Ensuite, la dernière couche vous protégera du froid mais surtout du vent, elle devra être bien isolée.
Cette couche devra aussi être légère au porter, vous devez rester libre de vos mouvements et être à l’aise. J’ai choisi la doudoune en plume Quechua. Super légère et pratique à rouler dans la valise!
Bien isolante, je l’ai utilisée durant tout mon séjour. Toutefois, je regrette un peu qu’elle perde quelques plumes…

Pour le bas, j’avais mis un collant sous mon pantalon et deux paires de chaussettes en coton. J’avais prévu de grosses chaussettes en laine mais je ne les ai finalement pas utilisées.

Ne pas oublier de se couvrir le haut de la tête avec un bonnet ou une chapka, un bandeau n’est pas suffisant même s’il protège bien les oreilles. Une écharpe à remonter sur le nez et des gants.
IMG_1010
Si, comme moi, vous avez la peau sèche, n’hésitez pas à utiliser une crème ultra hydratante (les crèmes pour bébés sont très efficaces) et un baume à lèvres.

Pour les mains, j’utilise la formule norvégienne de Neutrogena que je trouve très bien et durable!

Se rendre au parc du Mont Royal

Nous avons prit le bus à l’arrêt « Mont Royal » (facile) et nous nous sommes arrêtés au niveau du cimetière Mont-Royal.
NOTEZ que les arrêts de bus ne sont pas annoncés, on est descendus au feeling…!

Nous avons entamé ensuite notre balade vers le Chalet du Mont Royal et son point de vue sur la ville.
Une jolie balade, la neige crissant sous nos pas, le soleil faisant jouer ses rayons entre les arbres et se reflétant dans la poudreuse, çà et là, quelques écureuils à l’affût d’un en-cas… Un très chouette moment.
DSC_0002

Il est également possible de chausser ses skis de fond pour se balader…
DSC_0001

De jolies lumières (lunettes de soleil utiles par moment…)
DSC_0005
DSC_0007

Arrivée au chalet. Vous y trouverez de quoi boire un café, acheter un souvenir ou…des toilettes!
DSC_0020
DSC_0013
DSC_0011

Vue de la terrasse:(le brouillard matinal se fait persistant…)
DSC_0014
DSC_0016
IMG_1011

Le froid est piquant là-haut, nous sommes donc redescendu vers la ville en prenant le chemin qui nous mènerait à l'Avenue Duluth.
Tout est bien indiqué à partir du chalet, le nombre de kilomètres, les directions,…
IMG_1019
IMG_1018

Au loin, le monument à George-Etienne Cartier et son kiosque.
IMG_1021

Voilà pour notre première matinée à Montréal…
Je vous parle ensuite de notre descente sur la ville et vers le Vieux Port!

STAY TUNED!

Montréal: Un voyage qui avait pourtant mal commencé…

Mon coup de gueule envers la compagnie US Airways

RetardS, mauvaise communication, service client totalement absent,… Ils ont cumulé les mauvais points sur ce vol!
IMG_0971

Vol US Airways Bruxelles- Philadelphie (2h d’escale)- Montréal.

18 décembre 2014, 5h du matin : c’est parti ! Les valises sont dans le coffre, le café coule dans les veines et la tête est déjà presque de l’autre côté de l’Atlantique. Presque, je ne croyais pas si bien dire…

Direction Zaventem, Brussels Airport.
IMG_0968

Le vol…

Première déception lorsque l’on monte à bord. C’est un avion ancien, deux rangées de sièges disposés en 3-3, de petits écrans dans l’allée centrale, pas d’écrans individuels, un espace plus que restreint pour les jambes (et je ne mesure qu’1,58m!), sans compter que si l’on abaisse la tablette, on n’a strictement aucun confort pour manger.
IMG_0978
En espérant que le voisin assis devant vous ne décide pas d’abaisser son siège, dans ce cas, la tablette vous rentre presque dans l’estomac.
Très désagréable pour un vol de 7h30…
Le personnel à bord doit avoir l’âge de l’appareil.

Une fois installé, après de longues minutes sans bouger, on nous annonce que l’appareil a un « soucis technique » qui doit être réglé avant le décollage. Pas très rassurant mais soit.
Une heure passe. Interminable, inconfortable. Enfin, le pilote nous annonce fièrement que le soucis est réglé, qu’il ne reste « plus que » quelques papiers à remplir… Plus que ? Il devait y avoir un dossier de 354 pages à lire et à signer en 4 exemplaires car c’est après une heure supplémentaire que l’avion s’est enfin mit à bouger.

Deux heures de retard dans les dents.
IMG_0974

Enfin, on s’envole. Le bruit est à la limite du supportable mais mes oreilles ont décidé de s’y habituer assez rapidement. Un bruit de fond constant qui perdurera tout le vol.
On nous distribue des écouteurs pour suivre le film diffusé sur les écrans de l’allée centrale. Un peu loin pour voir quoique ce soit, je ne peux même pas espérer écouter car mon accoudoir est défectueux.

Du coup, j’entends vaguement un grésillement en anglais, un écho en français et je n’ai aucune chaine de radio disponible. Au moins, les écouteurs permettent d’atténuer le bruit ambiant.
Un repas quelconque est servi à bord. Rien d’exceptionnel…
IMG_0979

Contre toute attente, je fini par m’endormir. En même temps, je n’avais pas grand chose d’autre à faire sur ce vol…
Je prends mon mal en patience, dans un avion, on est tous dans la même galère, ça ne sert à rien de râler.

Je me réveille au bout de quelques heures. On arrive aux USA… Mais toujours pas à Philadelphie. « Mesdames, Messieurs, Ladies and Gentlemen, nous allons faire une escale à Boston afin de faire le plein de carburant. Veuillez restez assis pendant cette opération. »
Sérieusement ? Le plein pour Boston-Philadelphie ?
Nous voilà à nouveau immobilisés pour 1 heure de plus.
Finalement, on arrive à Philadeplhie.

L’escale de 2 heures a duré… une nuit!

Evidemment, tous les passagers ayant une correspondance peuvent faire une croix dessus ! A la sortie de l’avion, un membre de l’équipe nous donne plusieurs tickets pour des vols à venir… Un Philadelphie-Toronto-Montréal. Soit, une arrivée à Montréal vers 4 heures du matin. C’est hors de question.

Autre option : passer la nuit à Philadelphie et prendre le vol du lendemain matin. Heureusement, et c’est la moindre des choses, on nous a donné un voucher pour un hôtel de l’aéroport ainsi qu’un dédommagement de 10$ pour un repas…

Mais je suis remontée, nous avons payé assez cher pour ne pas perdre une journée de lune de miel (méritée!). On insiste donc pour partir le soir même.
Un vol est prévu 2 heures plus tard, l’agent nous propose d’essayer de l’avoir, mais ne nous donne aucun billet pour ce vol ! Il nous conseille d’enregistrer rapidement nos bagages et d’aller voir s’il y a de la place.
Ce que nous faisons.

Or, comme c’était à prévoir, sans billet, pas moyen de passer le contrôle de la sécurité. Retour au comptoir d’US Airways., je commence à perdre patience…
La gentille dame pianote pendant 3/4h sur sont ordinateur pour finalement nous annoncer que le vol est complet.

Nous n’avons plus le choix, la fatigue et l’énervement sont là, nous prenons la sage décision de nous rendre à l’hôtel de l’aéroport passer une nuit qu’on espère reposante…
Oui mais sans nos valises, qui sont déjà enregistrées et parties pour Montréal.
IMG_0982

On attends la navette pour l’hôtel Clarion situé à 10mn de l’aéroport. A notre grand étonnement, l’hôtel est un vrai hôtel.
10893378_10152919601073808_1101689760_n
974469_10152919601093808_446897591_n

Il est grand, beau et on nous attribue une grande chambre avec un lit king size.
14327_10204703341557119_7940585545223026277_n

J’avoue que le soulagement est grand après toutes ces péripéties ! On file sous la douche, quel bonheur !

Ensuite, nous descendons au restaurant de l’hôtel où l’on se régale d’un bon burger revigorant.
10884595_10152919600643808_1789082116_n

Avant de se coucher, nous n’avons pas le choix que de laver nos sous-vêtements dans l’évier et de la faire sécher durant la nuit près du radiateur… Cocasse !

L’hôtel nous a fourni brosses à dents et déodorant, vous n’imaginez pas le luxe !
IMG_0986
Très honnêtement, dans notre mésaventure, on s’en sort pas trop mal. On n’a pas atterri non plus au beau milieu de la forêt amazonienne…On était aux USA, tout de même.

Après une excellente nuit, nous sommes repartis vers l’aéroport pour le vol en direction de Montréal qui était à l’heure et pour lequel nous étions bel et bien enregistré !

La navette de l’hotel (départ toutes les 1/2h).
10893747_10152919601038808_615189344_n

Pour conclure : mon bagage est arrivé avec une roue en moins, celui de mon mari est arrivé 10 heures plus tard et je n’ai, à ce jour, toujours aucune réponse de la part de la compagnie aux mails que je leurs ai envoyés.
Au vu des différents avis sur la page Facebook d’American Airlines (US Airways et American Airlines ne font plus qu’un), cette compagnie a grandement besoin de revoir ses objectifs et son service.

Personnellement, j’éviterais tant que je le pourrais de prendre cette compagnie pour un vol long courrier.

Et vous? Avez-vous déjà vécu de mauvaises expériences avec cette compagnie (ou une autre?). N’hésitez pas à venir partager vos avis en commentaire sous l’article!