Au boulot! (Part. II) – Les interviews

Ca y est! Votre cv semble avoir fait mouche auprès d’un employeur et vous obtenez la possibilité de faire un entretien.
=> Retrouvez l’article sur la recherche de boulot ICI

C‘est là que ça se corse… Si vous n’êtes pas bilingue ou si vous n’avez simplement jamais eu d’entretien en anglais, cette étape cruciale peut s’avérer assez intimidante.
Que ce soit au téléphone, en face-à-face ou en groupe, intimidante ou pas, vous allez devoir affronter ce cercle de feu.
Enfin, du moins le premier. En effet, une fois la première vraie interview passée, les autres seront beaucoup moins stressantes!

Je vous passe les chapitres sur la tenue, le chewing-gum et la ponctualité. Je vais vous parler de 3 exemples concrets que j’ai pu rencontrer ici.

1/ L’entretien au téléphone
tumblr_inline_nwq92tRz7B1rocwym_500

Le premier s’est passé avec une boite de placement à qui j’avais envoyé un cv pour un poste de réceptionniste bilingue.
C‘était au début de ma recherche, mon cv n’était pas tout à fait au format canadien et je n’étais absolument pas préparée… Voilà. (ce n’est pas une excuse, juste le contexte!)

Une dame m’appelle un matin, je décroche un peu perdue, cela devait être l’un de mes premiers coups de fil au Canada… Elle a bien eu mon cv, je semble correspondre au poste et elle voudrait discuter avec moi, est-ce que j’ai le temps? Heu, oui!
Je réponds du tac au tac, à moitié en pyjama, sans mon cv sous les yeux, rien.
« Qu’attendez-vous d’une entreprise pour laquelle vous travaillez? »
Hein? Heu…
 » Qu’est-ce qui, pour vous, est important dans votre travail? »
Boh…Des collègues sympas?

Récupérez votre flambeau et venez me rejoindre…
sentence-irrévocable
« Je vous rappellerai… » a-t-elle fini par conclure. (Formule de politesse pour vous dire que vous avez complètement foiré).

Même si l’entretien au téléphone peut vous sembler plus « cool » car vous êtes chez vous, ne soyez pas moins préparé pour la cause!
Mettez-vous dans les mêmes dispositions qu’un entretien face à face. Vous pouvez gardez vos chaussons, toutefois.
cute-peguins-slippers-Favim.com-239237

Préparez vos notes. L’avantage avec un entretien au téléphone, toutes vos notes peuvent être étalées devant vous.
Ayez votre cv sous le yeux. Idéalement, celui que vous leur avez envoyé mais n’importe lequel fera l’affaire, tant que VOUS vous y retrouvez.
Et n’oubliez pas, vous pouvez programmer l’interview quand vous le souhaitez! Si on vous demande « avez-vous le temps? », vous POUVEZ dire « non, rappelez-moi à telle heure… ». Et ainsi avoir le temps de vous préparer!

Deuxième entretien au téléphone, j’étais nettement mieux préparée. J’avais potassé les grandes lignes de l’entreprise (ce qu’elle faisait, leurs projets, les récompenses, la politique et l’esprit de la société,…).
Je connaissais également la position (Staff coordinator) et les qualités requises à mettre en avant.
Malgré quelques bafouillages, cela s’est finalement bien passé. Ils m’ont rappelé l’après-midi pour me proposer une interview face à face la semaine suivante.

Astuces

Si vous n’êtes pas bilingue, il est tout à fait normal de chercher ses mots, tant que ce n’est pas excessif évidemment. La personne au bout du fil prendra en compte le contenu de votre réponse.
Préparer des mots clés à placer dans la conversation, les mots qui vous semblent cruciaux pour le poste. Ces mots peuvent être choisis dans le descriptif du poste, par exemple.

2/ L’entretien en personne
interview

Pour moi c’était à la fois plus intimidant et moins difficile qu’au téléphone.
Face à face, il n’y a pas de secret, même si votre anglais n’est pas la perfection, vous pouvez aisément vous en sortir du moment que vous avez d’excellentes qualités en communication. L’attitude, le sourire, la présentation et le contact visuel sont autant d’avantages que vous n’avez pas au téléphone.

Pour cet entretien (poste d’executive assistant), j’étais un peu stressée mais j’avais révisé les questions types posées dans les interviews.
Ces questions peuvent paraitre un peu « tricky » car elles vous demandent d’aller chercher des exemples concrets dans votre parcours ou votre personnalité pour vous vendre.

Lors de cet entretien, les questions ont porté principalement sur mes aptitudes en communication, étais-je à l’aise au téléphone ou quelle note me donnerais-je en matière de connaissances informatiques.
tumblr_n9fd7gvDEo1qmb84lo2_250 tumblr_n9fd7gvDEo1qmb84lo1_250

L‘ambiance était détendue, l’employeur souriant et cela m’a mis tout de suite à l’aise. Un point non négligeable pour bien commencer sans perdre ses moyens! Toutefois, il ne faut pas être « trop à l’aise »… !
L’entretien à duré 20 minutes entre l’entrée et la sortie, c’était très rapide.

Astuces

Respirez bien avant, détendez-vous et arrivez en ayant préparé. Même si on ne vous posera peut-être pas les questions que vous avez étudié, vous serez détendu rien que parce que vous êtes prêts!
C’est un peu comme un examen oral, si vous avez étudié, il n’y a pas de raison d’être plus stressé que nécessaire…

3/ L’interview de groupe
tumblr_n39tffhoed1sej561o3_400

Alors là, ce fut une première moi! Je ne savais même pas que ça se faisait… Autant dire que ça fait gagner un temps certain aux recruteurs mais ces interviews ont leurs lots de pièges. C’était pour un poste de « customer representative » (service clients en magasin).

Première group interview, nous n’étions que 3. Les deux recruteurs ont posé des questions types et nous avions l’opportunité de répondre chacun à notre tour. Ensuite, petit « test » en magasin.

La seconde interview, nous étions une vingtaine (divisé en 2 groupes du coup)!
Beaucoup plus intimidant… Pourtant, on se sent plus à l’aise qu’en face à face. Le point « délicat« , c’est que ça peut paraître TRES détendu.

En effet, on nous pose des questions mais rien ne nous empêche d’interagir avec les autres candidats. Ce qui donne l’impression d’une « simple » conversation (à 20, donc). Or, les recruteurs notent nos paroles, nos réactions, notre attitude, autant que pour un entretien classique.
tumblr_meudjkOvw71qbzqexo1_r1_500

Les entretiens de groupes permettent aussi de voir notre comportement en équipe. Ils sont souvent utilisés pour les boulots en magasins, par exemple.

Autre point « tricky« : comment se démarquer sans en faire trop?
En effet, vouloir répondre en premier lieu à une question, c’est bien, mais il faut savoir laisser la parole aux autres, sans toutefois s’effacer et répondre en dernier.

Pour ma part, j’ai alterné. J’avais évidemment bien potassé mon sujet (c’était un boulot que je voulais vraiment…Je vous en parlerais plus tard!), du coup pour les questions auxquelles j’étais sûre de ma réponse, je n’hésitais pas à lever la main. Pour d’autres, je laissais les autres candidats répondre, ce qui me permettait de mieux préparer ma propre réponse.

Astuces

Etre en groupe peut vous stresser autant que vous détendre… En effet, ici, vous ne devez pas seulement assurer en anglais devant un recruteur mais aussi devant 10, 15 ou 20 autres candidats qui sont là pour le même boulot (ou presque).

Dans un autre sens, on est tous dans le même panier! Les autres sont probablement aussi stressés que vous à l’idée de décrocher ce poste. Essayer de sentir l’ambiance générale du groupe AVANT l’interview.
En arrivant à l’avance, présentez-vous aux autres candidats, papotez quelques minutes et cela va vous détendre avant l’entretien.
friends

Ces candidats ne seront plus de simples inconnus et vous aurez même parfois l’impression de passer l’entretien entre potes et votre esprit d’équipe n’en sera que mieux mit en avant! Vous aurez d’avantage confiance en vous.

Mes premières interrogations concernaient principalement la langue. Les autres candidats seraient parfaits anglophones, n’auraient aucun mal à s’exprimer et seraient même peut-être plus qualifiés… Qu’à cela ne tienne! Je suis ici pour de nouvelles expériences, pour tenter et essayer des choses que je n’ai jamais faites.
Si ça ne fonctionne pas, je saurais pourquoi et je pourrais m’améliorer pour la prochaine interview mais il faut que je me lance!
De plus, je voulais réellement ce poste et ma motivation n’était plus à prouver, je l’avais en moi. J’étais déjà super heureuse d’avoir été appelée pour cet entretien, il faut voir le côté positif. Toujours.

Notez que dans une ville multiculturelle comme Toronto, vous remarquerez vite que vous êtes loin d’être les seuls pour qui l’anglais n’est pas la langue maternelleRelax!

3 points à retenir

1/ Préparer. Préparez des questions « types » (et vos réponses) à l’avance, potassez un minimum sur l’entreprise (ce qu’elle fait, objectifs, esprit), écrivez, notez,…

2/ Détendez-vous. Si vous êtes préparés, vous avez fait 70% du boulot, pour le reste…Respirez. Personne ne veut engager un « Tweek- Tweak »

3/ Soyez-vous même. Je sais qu’on veut tous paraître sous son plus beau jour pour un entretien mais restez vous-même…Sinon, cela se verra au premier coup d’oeil! Et retenez que les 20 premières secondes sont cruciales (Attitude, regard, poignée de main).

Astuces

Ici, on vous demandera beaucoup de parler de vos expériences, votre parcours et de présenter des exemples concrets! Préparez donc une liste d’exemples de vos accomplissements que vous pourrez replacer dans une réponse.

Dans le troisième volet de cette partie « boulot« , j’essayerais de résumer ces questions d’interview, les pièges et les « bonnes réponses »…

STAY TUNED!

Advertisements

Un commentaire (+add yours?)

  1. Trackback: Au boulot (Part.III): les questions d’interviews! | Ma Petite Page Voyage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: