Retour à New York…

New York…

Un nom qui fait rêver, encore aujourd’hui.

Pourtant, après quelques voyages dans la Big Apple, je vois les choses autrement.

Je vois la foule dans midtown, là où je n’avais d’yeux que pour le Rockefeller et l’Empire State Buidling.

Je vois la saleté du métro, les retards et la masse de gens se pressant aux portes, là où je voyais un moyen de transport si pratique.

Je vois les touristes émerveillés et lents, s’arrêtant à tout bout de champs pour consulter leur smartphone ou pour prendre une photo pour immortaliser cette « première fois », une foule sans nom et sans visage dont je faisais partie moi aussi.

Je vois les sans abris, plus nombreux, plus jeunes, le regard implorant devant la foule trop indifférente, trop pressée.

Je vois les ombres crées par le béton froid, là où je ne voyais que la lumière d’une nouvelle ville à découvrir.

Je vois les grattes-ciel qui s’élèvent, plus nombreux, plus hauts, plus futuristes. Ils modifient la skyline si célèbre de Manhattan, celle que j’ai admiré il y a si longtemps déjà.

Je vois le « New York à la mode », accessible à tous et à n’importe qui, là où il était pour moi le voyage d’une vie entière.

Je vois le New York de la toile, des blogs et des pages, qui vantent ses méritent et ses promotions, ses hôtels « proches de Time Square » et ses bons plans tellement pas uniques.

Je vois la perte d’authenticité d’une ville où le tourisme fait pourtant Foi.

Je vois des millions de dollars dans des tours que personnes n’habitera jamais.

Parc d’attraction à taille irréelle, foire à ciel ouvert, un cirque sans chapiteau.

New York es-tu réellement devenue ce que je vois ?

DSC_0872« Approchez, approchez! Venez découvrir l’Amérique! »

Pourtant, aujourd’hui encore, je vois toujours le soleil sur Central Park et les bribes du rêve américain qui s’accrochent au sommet d’une jungle urbaine.

Je vois toujours l’espoir d’un meilleur avenir dans les yeux des passants.

Je vois toujours une ville-symbole d’absolument tout ce que l’on veut et où tout est possible.

Je vois toujours les traces de mes premiers pas qui me rappellent mes premières émotions, mon premier voyage, mon premier regard.

Je vois Miss Liberty, le Brooklyn Bridge et les bords de l’Hudson résister au changement et être les témoins du temps qui passe, du temps qui change.

J’aime cette ville différemment.

Je l’aime malgré les ombres derrières le Chrysler, malgré les failles derrière le rêve, malgré les bruits qui courent et trébuchent, malgré les autres.

Je l’aime pour de vrai. Même sans lumière, sans filtre et sans fard.

DSC_0874

New York a laissé cette empreinte indélébile en moi. Il y aura toujours ce « quelque chose » même si elle est différente dans son indifférence.

Je le suis probablement peut-être aussi.

Comment pourrait-il en être autrement.

C’est New York, après tout.

Advertisements

4 commentaires (+add yours?)

  1. mymy
    Jan 05, 2016 @ 19:19:26

    J’adore ton bille c’est exactement ce que j’ai ressenti pendant mon séjour cette fois ci. Je me reconnais dans tous tes mots 🙂

    J'aime

    Répondre

  2. tbrunette
    Jan 05, 2016 @ 19:27:16

    C’est l’apanage des mégalopoles : elles se nourrissent de l’énergie de ses nouveaux arrivants…pour le pire comme pour le meilleur et en effet si tu as conscience des 2 aspects c’est que tu dois vraiment bien connaitre cette ville :).

    J'aime

    Répondre

    • Nicky
      Jan 14, 2016 @ 14:14:17

      Je ne sais pas si je la connais bien mais j’y suis allée souvent et j’ai eu l’occasion d’y passer quelques mois, du coup, jai un regard différent quand j’y retourne à présent. J’ai la distance et l’objectivité que je n’avais pas au début, je pense.

      J'aime

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: